Existence passée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EXISTENCE PASSEE

Je n’ai entendu que le bruit de tes pas sur le carrelage quand tu es parti

Je n’ai senti que ton absence, grand vide dans un grand lit

Sur ma peau le froid flou que tu as laissé

Et tout au fond de moi encore des souvenirs à trier

Je me suis levée dans le silence et la peur

La peur de t’avoir perdu

Aucun mot, aucun souffle, aucun pleur

Juste le manque et les sons de la rue

Et moi qui t’attendais

Et toi qui étais parti

A. Delkinger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s