Pot-Pourri Prévertesque

Tous les poèmes et extraits de poèmes viennent du recueil Fatras 

 

 

C’est comme pour Freud, j’en sais pas grand-chose, sauf qu’avant lui tous ceux qui étaient cons n’étaient pas au courant, maintenant ils le savent et ça les rend méchants.

« Saint-Ame »

La victoire de Samothrace

Vénus d’un coup de pied l’a décapitée

Et les restes de sa défaite

Gisent au fond de la mer Egée.

« Et les cabires ont dansé »

Un homme et une femme

se regardent sans rien dire

Ni l’un ni l’autre

ne se taisent

mais ils ne peuvent s’entendre.

Je suis heureuse

Il m’a dit hier

qu’il m’aimait

Je suis heureuse et fière

et libre comme le jour

Il n’a pas ajouté

que c’était pour toujours

« Plus tard

Plus tard qu’est-ce que j’en ai à faire

Plutôt la première fois où je t’ai rencontrée

La chanson de la claire fontaine mieux que moi le dis déjà

Jamais je ne t’oublierai

et je ne t’ai jamais oubliée »

« A… »

« Le Temps

Le Temps nous étreint

Le Temps nous égare

Le Temps nous étiquette nous éphéméride

nous laisse tomber nous dilapide »

« A… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s