Better be the hunter than the pray

Tu cours, tu cours, mais un jour je te rattraperai
En moi je porte l’ardeur et la violence des « autres »
Des invisibles des brisés des laissés pour compte
La proie devient prédateur
Le prédateur sur la croix
A hurler, hurler
Hurler la souffrance
Des invisibles des laissés pour compte des brisés
Sans début il n’y a pas de fin
Pourquoi pleurer ce qui n’a pas été ?

Pourquoi pleurer ?
Pourquoi geindre après tout
Ce
Que tu as enduré
Chasser ce qui est mauvais
La proie devient prédateur
La proie devient le créateur
De tout ce qui est
A travers son flot de tourments
D’invisibilité
De brisure
De laissage pour compte
Et s’élève au sommet de la croix
Et de toutes les croix du monde
Et de tous les prédateurs
Qui courent, qui courent
Mais qui un jour
Seront rattrapés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s