Christelle Dabos : La mémoire de Babel


CHRISTELLE DABOS
La mémoire de Babel
La Passe-miroir, tome 3
Voir le tome 1 et le tome 2
567 pages
Editions Gallimard (Pôle Fiction)
Fantasy

Thorn a disparu depuis deux ans et demi et Ophélie désespère. Les indices trouvés dans le livre de Farouk et les informations livrées par Dieu mènent toutes à l’arche de Babel, dépositaire des archives mémorielles du monde. Ophélie décide de s’y rendre sous une fausse identité.

Petit warning : je ne fais pas de spoilers délibérés sur ce tome. Mais je risque de lever un peu le voile sur les deux premiers tomes pour donner un avis complet ! A bon entendeur.

En trois mots : un changement d’air, riche en péripéties, petite déception.


Et voilà qu’on m’y prend, à lire le troisième tome de cette fameuse saga ! Si j’avais peu accroché au deuxième tome, j’ai quand même tenté l’aventure avec le petit troisième, car la plume de Christelle Dabos a le don de me charmer. J’avais besoin d’un livre facile à lire pour passer le temps. Qu’à cela ne tienne ! C’était aussi une lecture commune avec une co-lectrice sur Instagram. Globalement, j’ai beaucoup plus aimé ce tome que le précédent. Plus de choses s’y passent. Mais on est loin du coup de coeur que les lecteurs de cette saga ont souvent.

Ophélie avait vécu des situations peu banales au cours de sa vie. Ecouter la radio dans la même pièce qu’un tigre à dents de sabre y figurerait désormais en bonne place.

Un changement d’air
Dans ce tome, on fuit (enfin !) la Citacielle. Finies les intrigues de cour, les hypocrisies et trahisons ! (Vous pouvez lire ce que j’ai raconté sur le second tome de la saga à ce sujet pour mieux comprendre). Pour X raisons, voici notre douce Ophélie sur l’arche de Babel. Nouvel environnement, nouveaux personnages, nouvelle histoire : voici un véritable souffle d’air frais sur cette saga qui menaçait de tourner en rond. Je trouve que c’est une très bonne suite : on ne perd pas l’esprit des deux premiers tomes, mais l’aventure présentée est toute nouvelle et est donc très intéressante. Ainsi, j’ai beaucoup apprécié lire ce roman.

L’évolution des personnages
Le plus bluffant en lisant la saga est l’évolution des personnages. J’aime toujours autant Ophélie et Thorn car ils sont différents de ce qu’on a l’habitude de voir dans les livres ! Maladroits, froids, méchants, pas beaux, stupides, calculateurs… On s’éloigne de tous les clichés, et moi, j’adore. Je m’y suis beaucoup attachée. On voit que l’un comme l’autre changent, s’ouvrent l’un à l’autre au fil du récit. Qu’elle est loin notre petite Ophélie des Fiancés de l’hiver ! Christelle Dabos a su garder le fil rouge des personnages tout en les faisant changer petit à petit. Les nouveaux personnages sont également très travaillés, ce qui rend le tout absolument vivant et merveilleux.

Elle se sentit mourir. Elle allait enfin pouvoir vivre.

Toujours plus de rebondissements
Un nouveau décor, des personnages passionnants et surtout… Que d’action ! Ce livre est un concentré de romanesque. Il y a des rebondissements en veux-tu en voilà, des intrigues primaires, secondaires, tertiaires, et surtout, des surprises, beaucoup de surprises ! Cela fait que le tome 3 de La Passe-miroir se lit à la vitesse de la lumière. Je manquais parfois de volonté pour m’arrêter de lire : « allez, un dernier chapitre… ». Comme je le répète depuis le début de la saga, la plume de l’auteure est fluide mais originale et apporte beaucoup à ce côté page-turner. 550 pages sont passées en un clin d’oeil. Entre plusieurs lectures compliquées, cela fait beaucoup de bien !

La fin un peu décevante
Avec un développement si bien amené, on pourrait se douter que la fin serait explosive ! Hélas… Cela n’a pas marché sur moi. J’ai refermé le livre en haussant les épaules. J’ai été très déçue, alors que la fin du second tome m’avait chamboulée. Mais je souligne encore une fois l’intelligence de l’auteure dans son écriture : son imagination sans bornes liée à une grande préparation du roman fait que le dénouement semble couler de source. J’ai quand même bien envie de lire la suite, pour découvrir ce qu’il adviendra de Thorn et Ophélie… Et du reste du monde.

Ce livre est un page-turner. Dans ce nouvel environnement qu’est l’arche de Babel, les personnages grandissent, changent, et l’intrigue se resserre peu à peu. J’ai hâte de lire le quatrième tome afin de voir comment l’auteure met un point final à cette histoire.


Christelle Dabos, née en 1980 en France, est une auteure de fantasy. Elle est également administratrice de la plateforme d’écriture Plume d’argent.

Son site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s