Hervé Le Tellier : L’Anomalie

Quelques mots sur L’anomalie
Divinement écrit par Hervé Le Tellier
Paru en 2020
aux éditions Gallimard
Un roman contemporain (même si ça se discute…)

«Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension.»
En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte.
Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.
Roman virtuose où la logique rencontre le magique, L’anomalie explore cette part de nous-mêmes qui nous échappe.

TROIS MOTS POUR LE DECRIRE
Etonnant
Bouleversant
Superbe
(Vous savez déjà ce que j’en pense comme ça… ^^)


Tous les ans, mes parents m’offrent à Noël le prix Goncourt de l’année. Pas d’exception en cette drôle d’année 2020 : me voilà qui découvre L’Anomalie, qui enchante ses lecteurs autant qu’il ne les divise. Pas de défiance pour ma part : je suis fan de l’aspect du livre (j’adore la maison d’édition), le thème m’attire, même si je ne suis pas une grande fan de science-fiction. Verdict : ce livre m’a complètement bouleversée.

Joanna a toujours cru aux bienfaits du dehors, elle n’a jamais douté que le vent, le ciel, les nuages apportaient des réponses comme les cigognes des bébés.

L’Anomalie ? Késaco ?
Il est difficile de parler de ce roman sans en divulgâcher la moindre ficelle. Sachez juste que dans ce livre déroutant, vous trouverez une foultitude de personnages aussi différents les uns que les autres, avec un seul point commun : celui d’avoir pris le même Paris/New-York en mars 2021. Les événements ont rapidement des odeurs d’apocalypse, et une question se pose : que reste-t-il de nous une fois que l’on est face à soi-même ? Ce roman n’est pas uniquement une œuvre de science-fiction, mais a des relents de romance, de drame, avec parfois une pointe de thriller.

Un roman multiple
Dans une première partie, Hervé Le Tellier nous parle de ses personnages, les construit. On ne sait pas trop où il veut en venir. Cette première partie peut paraître ennuyeuse pour beaucoup. Pour ma part, j’ai adoré les personnages dès le début, et surtout j’ai adoré la description qu’en a fait l’auteur. Je me suis beaucoup attachée, et je débordais de questions : mais mince, que va-t-il se passer ? Après un début assez lent, Hervé Le Tellier nous offre une histoire comme on en voit rarement. Du début à la fin, le doute plane. J’ai dévoré cette seconde partie, espérant entrevoir une réponse à toutes les questions que je me posais. Et finalement, l’auteur ne prend pas parti. Il laisse son lecteur en décider à sa place… Et j’ai trouvé cela merveilleux.

A quarante-trois ans, dont quinze passés dans l’écriture, le petit monde de la littérature lui paraît un train burlesque où des escrocs sans ticket s’installent tapageusement en première avec la complicité de contrôleurs incapables, tandis que restent sur le quai de modestes génies – espèce en voie de disparition à laquelle [il] n’estime pas appartenir.

Une écriture riche
Le top du roman, c’est l’écriture de son auteur. Encore, encore ! J’ai beaucoup aimé la poésie qu’il met dans ses mots, surtout lorsqu’il parle d’amour (moi, fleur bleue ? Non…). Ce roman pourrait être mauvais, car, qu’on se le dise, il ne se passe pas énormément de choses (mis à part l’anomalie en elle-même !). Mais Hervé Le Tellier a magnifié de sa plume chaque instant de cette étrange histoire. La sensibilité de tous les personnages est mise en exergue et leurs différences enrichissent grandement le roman.

Parler de la vie
L’Anomalie aborde énormément de sujets différents, ce que certains d’entre vous pourraient prendre pour de l’étalage et de la dispersion. Pour moi, cela n’a pas été le cas. L’auteur effleure les failles de ses personnages sans jamais s’y engouffrer. On est témoins de leur transformation, de leur prise de conscience, sans jamais s’immiscer dans leur intimité, comme à travers une fenêtre. Chaque personnage a sa spécificité, et, face à lui-même, a une réaction différente. Mais ils sont tous intéressants, et permettent d’explorer plusieurs facettes de la vie, d’en parler. J’ai été bouleversée.

Dieu, que la connerie suinte de l’esprit religieux. Toute certitude poignarde l’intelligence. Pour faire de la mort une mésaventure parmi d’autres, le croyant a perdu la raison. (…) Sur le point de mourir noyé, je tente de nager, je ne vais tout de même pas prier Archimède.

Un cadre temporel exquis
C’est un roman écrit en 2020, qui se déroule en… 2021 ! Un futur proche donc (pour moi qui l’ai lu en janvier 2021), qui remet en perspective les événements de l’année 2020 à l’aune d’une théorie toute nouvelle et assez étrange. Ce côté « proche » donne un goût épicé au roman. Alors, vous qui me lisez… Dévorez ce roman de toute urgence ! En juin 2021, il sera trop tard…

La fin
Quelques mots maintenant, sans spoiler, de la fin. Je l’ai trouvée sublime, tellement que j’ai terminé L’anomalie complètement assommée, dans un autre monde. J’ai tout simplement adoré. Elle a remis en question tout ce que je croyais avoir compris du roman. Presque, il me faudrait le relire, en sachant cela…

L’anomalie est un roman qui divise. Il y a de quoi : c’est un véritable OVNI littéraire. Mais, pour ma part, je l’ai adoré. Rien à dire ! Ni trop court, ni trop long, bien écrit, et bien tourné. Jetez-vous dessus !


Hervé Le Tellier est un auteur français, mathématicien de formation. Il fait partie du mouvement littéraire de l’Oulipo, et est l’auteur du prix Goncourt 2020, L’anomalie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s